Soins de santé primaires

CONTEXTE

    Depuis 2001 , nous travaillons  avec des centres de santé communautaire dans le but d’améliorer les soins de santé primaire.

    Les actions sont diverses : formation du personnel, éducation à la santé des populations, organisation de séances d’IEC (Information, Education, Communication sur les thématiques de l’eau, sur l’hygiène, le VIH…)apport en matériel médical, en médicaments…

    En 2004, une évaluation sanitaire été menée durant une année. Sont apparus prioritaires :

    - Le problème de l’approvisionnement en eau potable
    - Les maladies de l’enfant.

    Ce diagnostic a réorienté nos actions en matières de santé notamment, depuis 2006,  la mise en place du programme  de Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant (PCIME) sur l’ensemble du département de la Ménoua.

    NOS ACTIONS

    • 2010: diagnostic et évaluation du fonctionnement du centre de santé de Ntsingbeu pour une redynamisation
    • Avril 2004/décembre 2004 : départ pour 10 mois d’un ingénieur hydraulicien et d’un pharmacien d’ELANS pour assister un médecin  dans le diagnostic sanitaire.
    • Octobre 2003 : achat d’un véhicule afin d’assurer les déplacements du médecin
    • Septembre 2003 : Financement d’un poste de médecin Camerounais chargé de réaliser une évaluation des besoins de santé dans le département. Parallèlement, il était chargé, d’une part, d’améliorer le taux de fréquentation des centres afin de permettre un meilleur recouvrement des coûts assurant un fonctionnement autonome et pérenne de ces centres. D’autre part, il a pris en charge la formation continue du personnel de santé (mise en place de journée hebdomadaire de formation) et a optimisé la gestion de la pharmacie (accès aux médicaments essentiels).
    • Juillet/août 2003 : actions d’éducation à la santé , sensibilisation de la population locale sur la problématique de l’eau, l’hygiène corporelle et sur le VIH. La mission a été menée en partenariat avec l’association « la goutte d’eau » (Association d’étudiants en médecine de LILLE, accueil de 6 étudiants) après suivi d’une formation spécifique proposée par Cap Humanitaire (« Montage d’actions de prévention-santé en Afrique »).
    • Juillet/août 2002 : actions d’éducation à la santé : sensibilisation de la population locale sur la problématique de l’eau, l’hygiène corporelle et sur le VIH. La mission a été menée en partenariat avec l’association « la goutte d’eau » (Association d’étudiants en médecine de LILLE. Accueil de 6 étudiants).
    • Septembre/Novembre 2001 : action de suivi et d’évaluation du travail des centres de santé (3 mois de présence sur place d’un médecin) Renforcement des structures existantes et mobilisation des comités de santé.
    • Janvier/Février 2001 : action en collaboration avec le Centre Hospitalier de Tourcoing. séjour sur place : séjour de 2 équipes de 10 médecins et paramédicaux (urgentistes, ORL, endocrinologue, gynécologues, anesthésistes, infirmières, kinésithérapeutes). Le but du séjour était une aide à la restructuration des centres de santé (consultations curatives, mise en place d’actions de sensibilisation et prévention des MST et du paludisme, vaccination, formation du personnel de santé sur place avec l’élaboration de nouveaux protocoles thérapeutiques). Un container de matériel médical a également été envoyé : matériels de soins, lits médicaux, pèse-bébés, médicaments, matériels de petite chirurgie, fauteuils médicaux, documentations médicales